La naissance de « DÉSIRÉ » notre truite préférée


Apprendre la Pêche à la Mouche avec Erich H. Tölderer


 

 

La naissance de notre héroïne appelée Désiré.

 Désiré rentra de devenir aussi belle que sa mère
Désiré rentra de devenir aussi belle que sa mère

  L’œuf vierge est encore dans le ventre de sa génitrice, sa mère en quelque sorte, et n’est pas encore conscient. Le grand male adulte se frotte amoureusement contre la femelle et d’un coup, grâce aux spasmes du corps tout entier, tous les œufs prêts et libres, dans la cavité du ventre de la mère, sortent dans le courant de la rivière librement. Ces œufs ont à l’extérieur une peau poreuse, épaisse avec un genre d’entonnoir, tout petit sur la surface, appelé le micropyle. A l’intérieur se trouve un jaune d’œuf délimité par une deuxième peau très fine. L’espace entre les deux peaux est rempli d’un liquide péri vital, sauf à l’emplacement du « disque du germe », trésor sacré de l’œuf, qui détient les gènes de la mère. Ce disque se trouve toujours aligné, juste en dessous du petit entonnoir pour recevoir un spermatozoïde pour l’étreinte créative. Si l’œuf tourne en roulant sur le sol de la rivière, le jaune d’œuf avec le disque tourne toujours à l’intérieur de l’œuf, pour être impérativement en face du micropyle ! Le courant de la rivière qui, à cet endroit précis, rentre dans les interstices du gravier, emporte l’œuf et le loge entre les galets.


  A ce moment l’œuf n’est pas encore très fragile et peut heurter légèrement des obstacles. Le mâle a, en même temps, libéré sa semence laiteuse contenant des milliers de spermatozoïdes – dans une goutte il en a assez pour féconder 10000 œufs. Ces spermatozoïdes ont une tête contenant les gènes du mâle et une longue queue pour se déplacer librement dans l’eau.


  Un ou plusieurs spermatozoïdes trouvent l’ouverture et pénètrent à l’intérieur de l’œuf pour le féconder. Mais même si plusieurs pénètrent en même temps, un seul se réunit avec la matrice maternelle. L’œuf auparavant mou et même flasque absorbe l’eau par la peau extérieure et gonfle tout en fermant le micropyle hermétiquement. Pendant environ 20 minutes 20% du volume d’œuf sont absorbés en eau supplémentaire à ce moment précis, et il devient dur et tendu en ayant grandi considérablement. La femelle fario a déjà couvert le nid plein d’œufs de gravier, et ils se trouvent dans l’obscurité du substrat du lit de la rivière. Cette « nuit » est indispensable pour la suite du développement de la larve.

water-351594__180  La création de la première cellule du nouvel être apparaitra dans à peu prés 48 heures. Pendant ce temps les deux hélices de l’ADN, donc du père et da la mère se scindent en deux et la moitié de chacune se réunit pour ne faire qu’un. Ce processus universel salvateur dans la nature s’appelle « crossing over ». La première cellule ainsi créée avec une nouvelle ADN se partage en deux cellules identiques génétiquement et ensuite en quatre et ensuite en huit… pour former la « framboise« 


  Pour suivre le développement de notre encore si petite truite Fario du nom de Désiré et partager ses aventures avec ses frères et soeurs dans sa rivière,  je vous conseille de lire Le livre en forme d’ e – book avec ses 432 pages:

Apprendre la peche à la mouche  (glissé(e)s)

 » Apprenez la pêche à la mouche avec Erich H. Tölderer « 

La Révolution de la pêche à la Mouche

est un must pour tout pêcheur à la mouche débutant ou déjà pratiquant et il est sur qu’il changera votre vision de votre passe temps favoris.

ACHETER seulement 21,90 euros

acheter-maintenant

Notre Contact

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s